Tuesday 10th of December 2019

news blog logo
news menu left
news menu right

La Néosporose bovine

Causes et facteurs de risque

De nombreuses espèces sont sensibles à Néospora caninum (bovins, ovins, caprins, chevaux, cervidés, chiens, renards, rats…). L’infestation par Néospora caninum est particulièrement répandue chez les bovins, dans le monde entier. Identifié comme agent abortif chez les bovins depuis le début des années 90, Néospora caninum est un parasite proche du toxoplasme.


 

 

A la lumière des connaissances actuelles, deux voies de contaminations ont été retenues :

 

puce3 Une contamination de bovins par la consommation d’aliments ou d’eau souillés par les excréments de chiens infestés,

 

puce3 Une transmission de la vache à son veau par la voie transplacentaire (environ 90 % des cas).

 

 

Symptômes

     Le plus souvent, une vache infestée n’avorte pas. La gestation est normale, avec naissance d’un veau infecté, le plus souvent normal, (parfois avec des troubles neuromusculaires : refus de se lever, paralysie, ou un retard de croissance). Une vache séropositive à Néospora a cependant globalement 3 fois plus de risque d’avorter qu’une vache séronégative. Dans certains cas, les vaches infestées avortent à répétition. La Néosporose serait responsable d’environ 10 à 20 % des avortements bovins. Au sein des troupeaux infestés, les avortements peuvent être sporadiques, à toute saison ou bien survenir sous une forme épidémique (jusqu’à 20 % des vaches sur quelques semaines dans quelques élevages).

 

Dispositif de lutte et traitement

                 A l’heure actuelle, il n’existe ni traitement, ni vaccin efficace. Les mesures sanitaires restent donc primordiales :

puce3 Déclarer tous les avortements et demander des recherches approfondies,

puce3 Protéger les aliments d’une contamination par les déjections de chiens, proscrire la distribution des tontes de pelouse.

puce3 Distribuer aux animaux exclusivement de l’eau potable (contrôle bactériologique annuel de l’eau issue d’un captage privé),

puce3 Eliminer rapidement les placentas et les avortons, voire les éventuels cadavres de veaux, afin d’éviter leur ingestion par les chiens,

puce3 Effectuer systématiquement un contrôle d’introduction sur les bovins introduits avec recherche sérologique Néospora, et signature préalable d’un billet de Garantie Conventionnelle (disponible au GDS) par le vendeur et l’acheteur pour favoriser la reprise des bovins infestés (l'idéal étant le contrôle avant la vente),

puce3 Dératiser régulièrement tous les bâtiments d’élevage.

puce3 Dépister les bovins infestés (séropositifs) avec élimination des vaches séropositives (carrière productive accomplie),

puce3 Ne pas conserver pour le renouvellement les génisses nées de mères positives,

puce3 Appliquer les mesures sanitaires de protection.

Vous venez de connaître un épisode d'avortements positifs à la néosporose : Un plan de lutte est conseillé : contacter le GDS 50.

 

banniere fin1



Partenaires et Mentions légales

Articles favoris

Liens utiles



Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 templates  Valid XHTML and CSS.

GDS50 - Maison de l'agriculture - BP 231 - 50001 SAINT-LÔ CEDEX