Tuesday 10th of December 2019

news blog logo
news menu left
news menu right

 SCHMALLENBERG VIRUS

 

Le schmallenberg virus

En novembre 2011, en Allemagne, un nouveau virus a été identifié dans plusieurs échantillons provenant de bovins et ovins présentant des symptômes atypiques des maladies connues.

Ce virus provoque en premier lieu des symptômes cliniques légers chez les bovins tels que :

puce3Fièvre,

puce3 Perte d'appétit,

puce3 Dégradation de l'état général

puce3 Chute de production laitière

puce3 Dans de rares cas, de la diarrhée.

Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissaient après quelques jours.

 

Chez les ovins, l'infection d'animaux gestants peut être la cause d'un taux anormal de mortinatalité ou d'avortements et de malformations à la naissance.

Seul un traitement symptomatique des animaux atteints est possible: il n'existe actuellement aucun vaccin, ni traitement spécifique pour ce virus.

Mesures et procédure

Actuellement, il n'y a pas des mesures de prévention et de lutte contre cette maladie prévues dans la législation européenne ni dans la législation nationale.

Cependant, lorsqu'un détenteur observe ces symptômes atypiques, il est invité à appeler son vétérinaire afin d'exclure toute maladie à notification obligatoire, et de réaliser les investigations nécessaires.

Situation de la France

Suivez la situation de la France en temps réel

www.survepi.org/cerepi/

 

Un nouveau virus en Europe

Contexte

Des troubles de santé d'origine inexpliquée affectant des vaches laitières ont été observés entre août et octobre 2011 dans le nord ouest de l'Allemagne et aux Pays-Bas.

En novembre 2011 le laboratoire de référence Allemand à mis en évidence un nouveau virus proche du groupe Simbu de la famille des orthobunyavirus, nommé provisoirement Schmallenberg Virus (SBV) en référence à une ville proche des foyers.

les virus du genre Orthobunyavirus sont présents en Afrique, Asie, Australie et en Israël. ces virus atteignent les bovins, les buffles, les moutons, les chèvres, les chevaux et les chiens ; en revanche les virus du groupe Simbu ne sont pas contagieux à l'homme.

Aucune Hypothèse n'est émise quant à l'origine du virus, il serait très probablement transmis par voie vectorielle (culicoide, moustique, tique).

Situation européenne

Depuis le 1er décembre, de nombreux cas de mortinatalité et de malformation chez des agneaux (mort-nés avec cou tordu, hydrocéphalie, membres déformés,...) ont été enregistrés aux Pays-Bas. Quelques veaux présentant des symptômes similaires ont également été signalés.

Le 23 décembre, le premier cas en Belgique a été détecté sur des agneaux nouveau-nés présentant des malformations et/ou mort-nés.

Mesures prises par le ministère de l'agriculture

Une surveillance à été mise en place par la DGAl il s'agit d'une surveillance clinique des malformations chez les ruminants. Le laboratoire de santé animale de l'Anses Maisons-Alfort est déjà en capacité de réaliser les analyses de diagnostic pour ce nouveau virus.

Pour en savoir plus: bulletin de l'anses

 



Partenaires et Mentions légales

Articles favoris

Liens utiles



Powered by Joomla!. Design by: joomla 2.5 templates  Valid XHTML and CSS.

GDS50 - Maison de l'agriculture - BP 231 - 50001 SAINT-LÔ CEDEX